Porte Henri IV à LangresMention obligatoire pour toute utilisation : © Jean-François Feutriez
Porte Henri IV à LangresMention obligatoire pour toute utilisation : © Jean-François Feutriez
Porte Henri IV à LangresMention obligatoire pour toute utilisation : © Jean-François Feutriez
Porte Henri IV à LangresMention obligatoire pour toute utilisation : © Jean-François Feutriez
Porte Henri IV à LangresMention obligatoire pour toute utilisation : © Jean-François Feutriez
Porte Henri IV à LangresMention obligatoire pour toute utilisation : © Jean-François Feutriez
Porte Henri IV à LangresMention obligatoire pour toute utilisation : © Jean-François Feutriez
Porte Henri IV à LangresMention obligatoire pour toute utilisation : © Jean-François Feutriez
Visite nocturne à LangresMention obligatoire pour toute utilisation : © Jean-François Feutriez
Porte Henri IV à LangresMention obligatoire pour toute utilisation : © Jean-François Feutriez
Porte Henri IV à LangresMention obligatoire pour toute utilisation : © Jean-François Feutriez
Visite nocturne à LangresMention obligatoire pour toute utilisation : © Jean-François Feutriez
Visite nocturne à LangresMention obligatoire pour toute utilisation : © Jean-François Feutriez
Porte Henri IV à LangresMention obligatoire pour toute utilisation : © Jean-François Feutriez

Cette porte conduit au quartier de Sous-Murs, dévolu dès le XIIIe siècle aux activités de tannage des peaux. C'est le seul accès est de la cité ainsi que le plus escarpé. Ses ouvertures, l'une charretière, l'autre piétonne, étaient toutes deux équipées d'un fossé et d'un pont-levis dont subsistent les logements des poutres – les flèches – servant à les actionner. Une porte à double battant ainsi qu'une herse complétaient la défense de cet ouvrage. Jusqu'à la Révolution, une statue d'Henri IV chevauchant Pégase – le cheval ailé mythologique – décora cette porte. Une niche abritant une Vierge à l'Enfant semble veiller à l'intégrité de la cité face aux éventuels assaillants. En 1846, le Génie militaire améliora la défense de la porte et du quartier en réalisant un réduit défensif en avant de la tour Virot.

plus d'infos

Cette porte conduit au quartier de Sous-Murs, dévolu dès le XIIIe siècle aux activités de tannage des peaux. C'est le seul accès est de la cité ainsi que le plus escarpé. Ses ouvertures, l'une charretière, l'autre piétonne, étaient toutes deux équipées d'un fossé et d'un pont-levis dont subsistent les logements des poutres – les flèches – servant à les actionner. Une porte à double battant ainsi qu'une herse complétaient la défense de cet ouvrage. Jusqu'à la Révolution, une statue d'Henri IV chevauchant Pégase – le cheval ailé mythologique – décora cette porte. Une niche abritant une Vierge à l'Enfant semble veiller à l'intégrité de la cité face aux éventuels assaillants. En 1846, le Génie militaire améliora la défense de la porte et du quartier en réalisant un réduit défensif en avant de la tour Virot.

Pour la petite histoire :

Au XVIIe siècle, les clefs de cette porte et de la herse étaient confiées à des habitants « fidèles et soigneux » demeurant près de cet ouvrage ; réglementairement, les heures d'ouverture de ces portes étaient 4 heures-21 heures en été et 6 heures-19 heures en hiver.
En 1646, les gardes-porte étaient habillés d'une jupe aux couleurs de la ville ; le 16 mai de cette même année, « les receveurs préposés aux portes pour prendre les billets du droit des grains demandent sans l'obtenir une pareille jupe ».

  • Infos
  • Localisation
  • Tarifs
Horaires :
Accès libre toute l'année.
Voir l'itinéraire depuis :
Tarifs
  • Gratuit
Idées de sorties
Rechercher sur le site
Contactez-nous
Office de Tourisme du Pays de Langres
Square Olivier Lahalle
BP16 - 52201 Langres cedex
Tél : 03 25 87 67 67
Fax : 03 25 87 73 33
info@tourisme-langres.com
Formulaire de demande d'information
Météo